ÉDITO DU 7ème dimanche de PÂQUES – 12 MAI 2024

Pour qu’ils soient un !

Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus prie le Père pour l’unité de ses disciples : « Père saint, garde-les unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes ».

C’est l’enjeu de notre participation à l’Eucharistie : garder l’unité entre nous, éprouver que nous faisons partie du même corps, que nous communions au même corps, que nous formons un seul corps, dans le Christ.
Cette unité entre nous est avant tout un don, c’est une grâce à demander par la prière. Chacun de nous en a besoin.
Dans nos familles, dans nos paroisses, il y a ceux avec qui nous sommes spontanément proches. Mais il peut y avoir aussi ceux devant qui on se sent déconcerté, blessé.

L’unité dont parle le Seigneur n’est pas juste la communion spontanée, joyeuse avec tel ou tel. Elle implique un vrai travail sur soi-même.
En effet, nous nous apercevons que nous ne sommes même pas capables de sauvegarder l’unité en nous-même. La racine de nombreuses divisions, qui sont autour de nous, est en nous !
C’est en nous-même, que de nombreux éléments se combattent. La solution aux divisions n’est donc pas de s’opposer à quelqu’un. Le vrai remède commence en demandant à Dieu la paix, la réconciliation, l’unité personnelle.

Pour devenir un homme ou une femme d’unité, de paix, il est nécessaire de se connaitre et de reconnaitre ses propres pauvretés, ses propres failles. C’est l’œuvre de l’Esprit que nous attendons à la Pentecôte.
Que nous sachions donner toujours plus de place à l’Esprit Saint dans la vie de nos paroisses et de nos familles.

Père Renaud