ÉDITO DU 4ème DIMANCHE ORDINAIRE – 28 JANVIER 2024

Ne fermez pas votre cœur !

Dans l’Évangile de ce dimanche, Jésus, avec ses disciples qu’il vient d’appeler, entre dans la synagogue de Capharnaüm. Eux, l’entendent enseigner pour la première fois. Ils sont stupéfaits. Sa parole devait être d’une force incroyable. Elle touche, elle agit, comme aucune autre.
Jésus s’approche d’un homme tourmenté, possédé par un esprit impur. Il crie : « Tais-toi ! Sors de cet homme ! » Il ne peut supporter qu’un esprit impur empêche cet homme de recevoir la vie de Dieu, d’entendre sa Parole.
Le premier être que Jésus affronte dans l’Évangile, c’est l’injuste occupant du cœur de l’homme, l’intrus, l’Adversaire. « Silence, tais-toi, dit-il, sors de cet homme ».  Ce qui revient à dire : « Sors de ma maison, que fais-tu dans ma demeure ? Tu n’as rien à dire, tu es chez moi ici. Laisse l’homme. Il m’appartient.  L’homme est ma demeure. »  Si le Seigneur peut dire ça, s’il connaît le cœur de l’homme si bien, s’il est capable de l’enseigner, de le délivrer et de l’épanouir, c’est que c’est lui-même qui l’a fait pour y habiter.

Le Seigneur est chez lui dans ton cœur. Il est venu « l’ouvrir », le libérer, pour te rendre capable de vivre pleinement. C’est là qu’il te parle. Écoute sa voix. Prête l’oreille de ton cœur. Il t’appelle. Il est ton Père. Tu entendras que Dieu fait grâce. Laisse-toi surprendre par ce qu’il te dira !  

Père Renaud