ÉDITO du 33ème DIMANCHE ORDINAIRE – 13 NOVEMBRE 2022

LA FIN DES TEMPS ?
« Prenez garde de ne pas vous laisser égarer »

Jésus annonce la ruine du temple de Jérusalem et prophétise sur les signes proches et lointains du jugement de la fin des temps. Mais, il met ses disciples en garde contre le mauvais usage du style de l’Apocalypse qui date d’avant et de pendant son époque. Le but de l’Apocalypse n’est pas de faire peur. Si le mal qui affecte le monde et l’être humain, peut y être pointé, c’est toujours dans la perspective de l’annonce du salut, de la victoire du bien sur le mal, de la vie sur la mort.

Hélas, les actualités du monde touché par la guerre, la famine, les catastrophes, les persécutions des chrétiens rendent malheureusement actuelles le mot apocalypse. Dans les médias, on ne cesse de parler de l’apocalypse nucléaire, ou de l’apocalypse écologique qui nous menacent. Dans le paysage chrétien, nombreux sont les chrétiens qui s’intéressent au livre de l’Apocalypse de Jean, parce qu’ils y voient une « effrayante annonce du futur », une annonce « codée des évènements » de la fin des temps qui est annoncée depuis longtemps. Alors, on cherche à y déceler les signes annonciateurs de fin des temps qui correspondent aux évènements que nous vivons dans notre temps présent.

Ne cédons pas à la peur ! Jésus nous invite plutôt à la vigilance et à la persévérance. La pratique de la vie chrétienne dans le monde d’ici-bas est le chemin d’un long combat. La lutte contre le mal, les forces ténébreuses de la nature, les persécutions que l’on peut connaitre à cause du nom de Jésus font toute partie de la réalité.  Quand ces choses commenceront à arriver « redressez-vous la tête et relevez-vous la tête car votre rédemption approche » ou encore « c’est par votre espérance que vous garderez votre vie ».

« Pour ce qui est « de la fin des temps, ou le jour du Seigneur » et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul » Mais ce qui est sûr, c’est que nous avons tous à préparer la fin de notre vie sur terre. Nous sommes des passagers sur Terre. Jusqu’à la fin, nous devons garder confiance en la Parole de Dieu.

Père Richardson